Slow Futur – Le post-cirque sur un tapis roulant

slow-futur-pl-4-bandeau

© Philippe Laurençon

Comme il y a le rock et le post rock, Slow Futur propose un post-cirque mélancolique et envoûtant, à découvrir au Grand Logis pour le festival Mettre en scène.

Les temps changent. Le cirque aussi. N’en déplaise à Monsieur Loyal.
Elsa Guérin et Martin Palisse sont deux jongleurs de la compagnie Bang Bang, bien décidés à emmener l’art circassien ailleurs que dans « l’aspect familial et divertissant qu’il peut avoir ». Depuis 14 ans, ils développent un univers à la fois sensible et mélancolique en adéquation avec leur époque. «  Notre singularité réside peut-être dans le fait que nous nous inspirons plus de l’art contemporain, de la musique (Rock, Electro), du cinéma indépendant (Jim Jarmusch, Gus Van Sant) que du cirque lui-même » reconnaît Elsa.

« Nous faisons corps ensemble face à la fuite du temps. »

Dans Slow futur, entourés de néons hypnotiques, Elsa et Martin jonglent et marchent sur un tapis roulant, le tout dans une esthétique singulière d’une beauté fascinante. Si le duo utilise ce décor comme un agrès de cirque, il est surtout, pour eux, un vecteur de mise en scène pour transporter le spectateur bien plus loin que les huit mètres du tapis. « Nous sommes moins intéressés par la prouesse physique que par la métaphore de la vie  » explique Elsa et l’idée du tapis permet surtout au duo, en couple à la scène comme à la ville, de cristalliser leur travail sur le temps, l’espace contraint et les relations humaines. Sans fermer l’imaginaire en imposant un sens de lecture (ou de tapis ?), Slow futur peut s’envisager comme une fable poétique et intime, où l’on essaie, entre fulgurances et ralentis syncopés, de rester côte à côte dans la vie. Elsa le reconnaît : « Il y a toujours une part d’autofiction dans nos spectacles et Slow futur est aussi une manière de mettre en scène notre couple, comment nous faisons corps ensemble face à la fuite du temps ».

Pourtant le couple n’est pas seul sur scène mais bien accompagné, en live, par le duo électro pop Zombie Zombie (Etienne Jaumet et Neman Herman Dune) dont la passion pour les synthés vintages et les ambiances planantes ne fait que renforcer l’esthétisme affirmée d’un spectacle résolument … post-cirque.

Festival Mettre en scène – Grand Logis (Bruz)
Du 10 au 14 novembre 2015

Tags :    

Articles en lien

Archives

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux