Ruben – Florian Mona & James Eleganz

Lors de l’événement Premiers dimanches aux Champs Libres, organisé par I’m from Rennes en mars dernier, les deux rennais ont présenté Ruben, leur side project surprenant.

ruben

© Droits réservés

Ils se connaissaient déjà, s’étaient croisés à Rennes mais c’est au Québec, en 2013, lors d’un festival où ils jouaient, l’un en solo et l’autre avec Success, que Florian Mona et James Eleganz ont eu l’idée d’un projet commun. « En discutant on s’est vite aperçu qu’on aimait les mêmes trucs que ce soit en musique, au cinéma ou en littérature » raconte Yann Chéhu alias Mister Eleganz. Deux mois plus tard, Ruben naît concrètement avec cette envie commune « d’expérimenter une musique qui parle autant aux oreilles qu’au ventre ». Influencés par les Flamings Lips, DJ shadow ou Mogwai, les «  deux électrons libres  » bricolent un électro atmosphérique, loin de la pop de Mona ou de l’exubérance de Success. « Pour trouver de nouvelles sensations plus introspectives, on souhaitait expérimenter sans se limiter à un format», explique Florian. Très ambiant, Ruben peut s’envisager comme la B.O. d’un cinéma contemplatif. On pense notamment à Gerry de Gus Van Sant que Florian se verrait bien adapter en ciné-concert tandis que Yann évoque autant Bergman que Tarkovski. Une dimension visuelle importante que le duo se plait à décliner en live grâce à une installation vidéo hypnotique créée par Mitch Fournial et qui fut dévoilée pour la première fois aux champs libres alors que leur titre Instants choisis venait tout juste d’apparaître sur le net. Mais, si le duo reconnait avoir pleins d’envies pour Ruben, ils n’en stoppent pas pour autant leurs projets respectifs puisque Florian compose actuellement le successeur des Héroïnes tandis que le second opus de Success est attendu avant l’été.

Tags :     ,

Articles en lien

Un commentaire

Archives

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux