Rosaire – Le Rock psyché et les 7 mystères

rosaire

© Droits réservés

Le Rock psyché et les 7 mystères.

Un rosaire est le nom d’une prière catholique composée de quatre chapelets d’oraisons. Soit. Mais désormais il faudra aussi retenir que rosaire est le nom d’un groupe de rock qui commence, justement, à se faire un nom sur la scène briochine.
Un nom trouvé, comme souvent, un peu par hasard : « un après-midi on se baladait avec Louis dans la cathédrale de Saint-Brieuc et on est tombé sur un texte : Rosaire, la prière qui dévoile les 7 mystères » raconte Simon le guitariste. Parce que ça sonnait bien et parce qu’ils aimaient le côté mystérieux, le nom est trouvé. « Mais on est quand même loin de faire du rock religieux » sourie Louis, le chanteur.
Loin de là. Plutôt un rock garage racé tendance psyché avec une dose de surf dans la lignée des Brian Jonestown Massacre ou Wall of death, « le groupe qui fait un peu l’unanimité » parmi leurs influences multiples.
Les quatre membres, Simon, Louis, Lucas le batteur et Guirec à la basse, tous étudiants, la vingtaine, se sont rencontrés au lycée. « On était dans deux groupes pour s’amuser mais ensemble on a voulu faire de la musique sérieusement » raconte Louis. Et il semblerait que le sérieux paie puisque Rosaire a sorti, il y a un an, un premier EP, Four Mysteries, quatre titres efficaces entre la guitare saturée de Don’t save my soul et l’envolée psyché de Last Flower of my life, puis, début janvier, un autre EP « aux sonorités plus orientales ».
Surtout, en deux ans d’existence, Rosaire a multiplié les concerts et rodé leurs morceaux pour le live. Entre le off d’Art Rock et les Sons d’Automne, le groupe compte une trentaine de dates en Bretagne.
Et une chose est sûre, on devrait les recroiser cet été dans quelques festivals.

Le 28 janvier au Gazoline à Rennes
Le 13 fevrier à Gomené
Le 1er mars au Tambour à Rennes

Tags :     ,

Articles en lien

Archives

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux