les films qui aiment Dinard

Du 8 au 12 Octobre, le festival du film Britannique de Dinard fêtera ses 25 ans avec dans le rôle de la Présidente du Jury, la reine d’Angleterre du dernier Astérix, Catherine Deneuve. Pour lui souhaiter un joyeux anniversaire, Pataquès revient sur quatre films découverts par la sélection Dinardaise et ayant reçus un Hitchcock d’or depuis 1999.

tyrannosaur-affiche

© Droits réservés

Quartier populaire de Glasgow. Hannah, très croyante, battue par son mari, tente de réconforter Joseph, en proie à de violents tourments depuis la mort de sa femme.
Tyrannosaur est un film fort qui s’impose par ses interprètes bouleversants et sa mise en scène coups de poing. Si on peut lui reprocher son jusqu’auboutisme désespéré, raclant les tréfonds de la nature humaine, on s’incline devant sa force d’évocation. Tyrannosaur ne peut laisser personne indifférent.

Tyrannosaur (2011)
de Paddy Considine, avec Peter Mullan, Olivia Colman, …


 

petits-meurtres

© Droits réservés

1994. Danny Boyle déboule avec fracas dans le petit monde du cinéma, en redéfinissant par son petit jeu macabre, les termes de l’amitié autour d’un cadavre et d’un paquet de fric. Dès son premier film, il impose son style original (pour l’époque), entre narration cynique, rythme techno et caméra survoltée. Il lance la carrière d’Ewan Mc Gregor, explose 2 ans plus tard avec le culte Trainspotting et devient l’emblème nineties du cinéma britannique.

Petits meurtres entre amis (1994)
de Danny Boyle,avec Ewan McGregor, Kerry Fox, …


 

bloody_sunday

© Droits réservés

Avec une impressionnante efficacité, Paul Greengrass, réalisateur de deux Jason Bourne opte pour un point de vue quasi documentaire pour raconter la marche pacifique irlandaise de 1972, militante pour l’égalité des droits entre catholiques et protestants qui dégénéra en émeute (treize personnes sont tuées par l’armée) et sera connue sous le nom de Bloody Sunday. Un film mémoire, toujours d’actualité pour dénoncer les extrémismes aveuglés.

Bloody Sunday (2002)
de Paul GreenGrass,
avec James Nesbit, Tim Pigott-Smith, …


 

the_full_monty

© Droits réservés

Prenez un problème (le chômage), trouvez une solution (le strip tease) et vous obtenez le film phénomène anglais de 1997 (plus de 3 500 000 spectateurs en France).
The full Monty apparaît avec le temps plus touchant que révolutionnaire mais reste un feel good movie charmant et léger qui, s’il ne résout pas la crise, réussit à la dédramatiser à coups de déhanchés. A quand Hot Stuff de Donna Summer en écoute dans tous les pôles emploi ?

The Full Monty (1997)
de Peter Cattaneo, avec Robert Carlyle, Mark Addy, Tom Wilkinson, …

Tags :     , ,

Articles en lien

Archives

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux