LE BAL PIRATE

bal-pirate-web

Musiques, danses et convivialité : une fois par mois, une bande de pirates rennais remet au goût du jour le bal populaire. Explications avec le capitaine « poivre et sel« .

«  Ohé moussaillonnes, moussaillons  ».
Depuis novembre dernier, une association organise le bal pirate et invite, un dimanche par mois dans un bistrot rennais, tous les nostalgiques des bals d’antan à venir danser dans la bonne humeur et la convivialité sur la musique rock, soul, funk de Dj Ced, Jacky-la-touche et Lio Pirata… Mais n’ayez pas peur, pas besoin de se déguiser en Jack Sparrow pour monter à bord, le bal pirate est gratuit et ouvert à tous, le nom étant juste un clin d’oeil à La Piraterie, un ancien club privé, non référencé sur les cartes officielles mais bien connu, à son époque, des flibustiers bréchois et autres fêtards rennais. « Faire danser les gens n’est pas nouveau mais les rennais ont envie de sortir le dimanche après- midi. On remet juste au goût du jour quelque chose qui a disparu » explique Sylvain Dajoux, le capitaine du conseil Pirate agréablement surpris du succès du bal : « On réunit environ 200 moussaillons à chaque fois, et les gens ne viennent pas seulement écouter un DJ, ils viennent surtout danser, entre copains ou en famille ».

Pour les beaux jours, l’équipage a pleins d’idées  : « on ne s’interdit pas de faire des « boums pirates » les jours fériés mais surtout on aimerait délocaliser le bal en bord de vilaine pour faire une vraie guingue!e avec un orchestre  » détaille Sylvain. Et leur rêve, leur île au trésor  ? Le lavoir de Chézy , monument historique de 1880 et laissé aujourd’hui à l’abandon : « on aimerait le faire rénover pour s’y installer et aussi en faire un lieu d’accueil d’artistes de passage à Rennes et des locaux associatifs ». Le bal Pirate a d’ailleurs proposé sa rénovation dans le cadre de La fabrique citoyenne (A l’heure où nous écrivons l’article, les résultats des votes n’ont pas été annoncés). On aimerait que les rennais se réapproprient ce lieu emblématique. Comme quoi, certains pirates peuvent aussi être de bons citoyens.

Où ? Quand ?
le 20 mars au Marquis de sade
Le 17 avril au Delta
le 22 mai, lieu non communiqué

Tags :    

Articles en lien

Archives

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux