LANGOPHONIES – L’asso qui défend le plurilinguisme

langophonies

Par des ateliers, l’association rennaise souhaite promouvoir la diversité linguistique et démontrer que la langue n’est jamais un frein au partage culturel.

« Pour une société bien dans ses langues » peut-on lire sur les murs du petit local. Langophonies affiche son idéal. Créée en 2014 par trois anciennes étudiantes du Master « Plurilinguisme et Communication Interculturelle » de l’université de Rennes 2, la jeune association souhaite valoriser les langues de chacun, pour « non pas les montrer comme un obstacle mais, au contraire, comme une richesse à partager » explique Marion, cofondatrice de Langophonies. Pour cela, l’association organise, pour adultes et jeunes, des cours de français « ludiques et participatifs » en phase avec les besoins des apprenants (mots du quotidien, termes médicaux, termes administratifs…) mais aussi des ateliers de découvertes des langues par la culture.

La France est loin d’être un pays mono langue

Pouvant accueillir une douzaine de personnes, ces ateliers consistent à découvrir une langue à travers une autre pratique comme, par exemple, le japonais par la calligraphie, le géorgien par la chanson (9 avril), le perse par la musique iranienne (23 avril) ou l’allemand par le conte… « Le principe est que les apprenants s’expriment en français, se rassurent sur la pratique de la langue mais aussi partagent leur culture d’origine » retient Marion.
En partenariat avec le programme de Réussite éducative de la ville de Rennes, Langophonies propose aussi des ateliers d’éveil aux langues. Une manière pour l’association « d’inviter les enfants à créer du lien entre différentes langues et aussi de valoriser les langues familiales » explique Marion. Que ce soit le gallo, le berbère ou le vietnamien, « la langue fait partie de l’identité de chacun. Si une langue se perd à travers les générations, il y a d’une certaine façon une perte d’identité » argumente la chargée de communication. Une manière aussi de rappeler la richesse culturelle et linguistique de la France, « loin d’être un pays mono langue » comme le prouve la trentaine de langues recensées parmi les adhérents de langophonies.

Tags :    

Articles en lien

Archives

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux