La boule à neige

La boule à neige

© Guigui-Lille

Parce qu’on a tous dans le fond d’un tiroir un petit monument sous la neige, Pataquès s’est intéressé à ce fascinant presse-papier.

Les premières boules à neige datent de 1878 et sont créées lors de l’exposition Universelle à Paris par des maître-verriers bien décidés à montrer leur talent de souffleur de verre au monde entier. Mais c’est en 1889 et l’inauguration de la tour Eiffel que la boule à neige devient LE souvenir incontournable.
Depuis, la boule à neige plastifiée est devenue mondialement culte. Encore aujourd’hui, elle fascine en cultivant ce paradoxe renversant d’être à la fois hype et démodée puisque chez soi une boule à neige c’est Kitsch mais chez mémé c’est ringard.
La boule à neige est surtout un achat compulsif qu’on finit toujours par regretter. Nous nous sommes tous laissés tenter un jour, dans un moment d’égarement, par ce petit gadget décoratif acheté à la sauvette mais malheureusement, obscur objet du désir, la boule à neige n’est attirante que pendant les vacances et le retour à la réalité est souvent difficile. Combien de personnes se retrouvent incrédules, lors d’un déménagement, une boule à neige à la main en se disant : « Putain, mais qu’est ce qui m’a pris d’acheter une boule à neige à Limoges en 96 ?!! ». C’est ça l’effet boule à neige.

Articles en lien

Archives

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux