JPL Films : Work in progress…

Horizontale02

© Droits réservés

JPL Films a fêté ses 20 ans. Un anniversaire qui nous a donné envie de rendre visite aux studios d’animation rennais pour connaitre leurs projets.

Plaine de baud. Le grand hangar est traversé par le froid. Les bureaux sont fabriqués de bric et de broc mais depuis 20 ans, JPL Films porte haut les couleurs de l’animation rennaise. Les studios ont été créé par Jean-Pierre Lemouland, « un enfant de mai 68  », diplômé des Gobelins qui travailla un temps sur Paris avant d’exporter l’animation à Rennes, lassé par le « rythme industriel » imposé sur les séries produites à la pelle. Il revient alors à ses premiers amours : le court-métrage. Son ambition ? « Se faire plaisir et n’en faire qu’à sa tête » s’exclame le patron.

« On est des bidouilleurs, des bricoleurs »

Depuis deux décennies, une vingtaine de court-métrage sont ainsi sortis des studios. « Il n’est absolument pas question de faire de la quantité. On est des bidouilleurs, des bricoleurs et nous prenons notre temps  » se défend Jean-Pierre, rappelant qu’un animateur produit entre 2 et 10 secondes de films par jour. Aujourd’hui, le court-métrage est son produit de prestige, sélectionnés dans de nombreux festivals mais JPL Films s’est diversifié avec la production de magazine télé et des documentaires. Il confirme aussi le nouvel engouement autour des formats courts animés en développant deux séries adultes dont Coquilles pour France 4, l’histoire de deux escargots (doublés par Elie Semoun et Bruno Salomone) survivant à l’apocalypse et s’interrogeant sur le repeuplement du monde sachant qu’ils sont hermaphrodites mais pas homosexuels. « Une réflexion métaphysique trash et sexuelle » prévient Jean-Pierre.

Mais, la grande nouveauté 2016, c’est Louise en hiver (photo) de Jean-François Lagionie : LE premier long métrage d’animation produit en Bretagne. L’histoire : une vieille dame qui manque son train et doit « passer l’hiver » abandonnée dans un station balnéaire déserte… « Un film très personnel de Jean-François qui arrive au sommet de son art  ». On retrouve, effectivement, dans l’extrait que nous avons pu visionner, toute la
délicatesse du dessin qui nous avait déjà charmé dans son dernier film, Le Tableau. Ce premier long est-il l’aboutissement de 20 années de travail ?
« Certainement un peu  » puisque Jean-Pierre annonce qu’il partira en retraite après la sortie mais JPL Films c’est comme l’animation : un défilement d’image. Le second long métrage est déjà sur les rails…

Tags :    

Articles en lien

Archives

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux