John Lennon porte une jupe

Rossella-en-John-Lennon-2Let it be, le genre.

Directe et caustique, une jeune fille raconte sa vie de 14 à 30 ans. « Elle voudrait révolutionner le monde et se trouver elle-même » mais n’y parvient pas ou du moins au début. Elle préfère les pantalons aux jupes, aime les Beatles sans être une groupie, sort avec des garçons et des filles et, de façon intime, partage sa quête d’identité en refusant les stéréotypes d’une société des 60′s en plein changement.
Rythmée par les chansons des Beatles, John Lennon porte une jupe est « une pièce rock avant tout dans ce qu’elle a d’actuel et de pétillant » explique la comédienne Rossella Cecili qui incarne le personnage à toutes les étapes de sa vie. Resté inédit en France, le texte fut écrit par et pour Claire Dowie en 1988. « Je l’ai découvert en 2013, l’année de la palme d’or de La vie d’Adèle, du mariage pour tous et cette soi-disant théorie du genre » se souvient celle qui fut séduite par « le ton décalé du monologue et ses thèmes universels et intemporels« . L’histoire se déroule en Angleterre, fin des années 60 mais pourrait tout aussi bien se passer aujourd’hui en France. Et pour Rossella, si John Lennon porte une jupe parle de féminité et des stéréotypes du genre, tout le monde peut s’y reconnaitre. La pièce est avant tout « une déclaration de liberté et de révolte qui reflète tout le bouillonnement intérieur et la violence que l’on peut ressentir pendant l’adolescence ».

 

Où ? Quand ?
Le 28 avril Centre culturel
Jacques Duhamel – Vitré

Articles en lien

Archives

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux