GOUINES À SUIVRE

gouines-mpm_01-18-web

La vie différente et banale d’une bande de copines lesbiennes. Enfin la traduction intégrale de la série culte.

Alison Bechdel, auteur de deux romans graphiques majeurs, Fun home et C’est toi ma maman ?, s’est d’abord fait connaître par Gouines à Suivre (Dykes to watch out for en V.O.) une série publiée à partir de 1983. S’inspirant de son quotidien, Bechdel y dresse le portrait d’une « communauté capable de battre le record du monde de colportage de ragot » à travers la vie quotidienne de Mo, libraire lesbienne, militante radicale névrotique et de ses amies attachiantes : le couple modèle afro-hispano-américain Clarisse et Toni, la butch Harriet, l’insouciante et très portée sur la chose Loïs, la prof responsable Ginger…
Ce feuilleton, drôle, touchant et profond, aussi addictif qu’une bonne série télé, permet à l’artiste d’aborder différents thèmes (l’homoparentalité, la sexualité, le mariage, la monogamie, le patriarcat, la politique…) et de raconter, sur vingt ans, tout un pan de la contre-culture américaine à travers l’éloge pertinent et tout bête de la différence au quotidien. C’est dans ce sens que Gouines à suivre reste passionnant. Par son militantisme justifié, la bédé a participé activement à l’évolution des mœurs, quitte à défendre le droit à la banalité et permettre à « la communauté lesbienne d’être… conventionnelle ». La progressiste Mo/Bechdel le reconnait : « on n’avait pas mesuré notre bonheur : l’invisibilité, la marge, voilà où réside le vrai pouvoir subversif ». Mais c’est ce regard juste et cette influence majeure sur la société qui fait de son roman graphique, une œuvre essentielle et « subversivement humaniste ». Quant à savoir si Mo et ses amies sont vraiment des modèles à suivre, on ne peut que vous conseiller de juger par vous-même.

L’essentiel des gouines à suivre
de Alison Bechdel
Ed. Même Pas mal 25 € – 229 pages 

 

 

Tags :    

Articles en lien

Archives

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux