Elodie Poux – Le syndrome du playmobil

Elodie-Poux---Droits-Kalmia-Productions-4-2

© Kalmia Productions

Envie (besoin ?) de rire du monde qui vous entoure ? Pataquès vous propose, Le syndrome du playmobil d’Elodie Poux. A voir près de chez vous.



Elodie Poux, l’humour qui gratte.
Nantaise d’adoption, Elodie Poux, de son vrai nom Elodie Poux (« il était marrant donc autant le garder ») est la nouvelle humoriste qui monte.
Assistante maternelle de formation, c’est un stage de pratique du conte qui lui fait prendre goût à la scène : « Comme mes histoires faisaient rire, on m’a conseillé de faire du café théâtre. J’ai essayé et j’ai adoré » raconte-elle. Depuis, Elodie a quitté les gamins et tourne à travers la France avec son spectacle, Le syndrome du Playmobil, mélange de personnages et de stand up. Entre cynisme et absurde, avec les Inconnus et Muriel Robin en modèle, la comédienne ne se reconnaît pas dans l’humour girly à la mode qui, selon elle, tourne toujours autour de « mon mec, ma mère, mon régime et mes règles… » et pratique un « humour libérateur », pour sortir le spectateur de la petite zone de confort du politiquement correct à coups de formules qui claquent (« cet enfant est à moitié con mais c’est la meilleure moitié »). Et pourtant, Elodie avoue que le trop trash ne la fait pas rire : « Choquer pour choquer ne m’intéresse pas. J’aime qu’il y ait un message, une émotion, … », même lorsqu’elle dit, dans un sketch, ses quatre vérités à Kimberlée, « une gamine de 5 ans habillée comme une pute dont le destin n’est pas de devenir princesse mais caissière à LIDL ». Le syndrome du playmobil n’est définitivement pas un conte de fée.

Le 11 février,
Centre culturel Jacques Duhamel (Vitré)

Tags :    

Articles en lien

Archives

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux