DES FILMS DE CANNES FONT LA RENTRÉE

Un paquet de films sélectionnés au dernier festival de Cannes sortent enfin en salles. Outre Moi Daniel Blake, la palme d’or de Ken Loach et La fille Inconnue des frères Dardenne, d’autres films ont de quoi attiser la curiosité.

Juste-la-fin-du-monde-webJuste la fin du monde de Xavier Dolan avec Gaspard Ulliel, Nathalie Baye…
Sortie le 21 septembre 

Pour son sixième film à seulement 27 ans, Xavier Dolan a réuni un casting quatre étoiles (Gaspard Ulliel, Natha- lie Baye, Marion Cotil- lard, Vincent Cassel, Léa Seydoux). Il adapte la pièce de Jean-Luc Lagarce, un huis clos racontant les retrou- vailles avec sa famille d’un écrivain, revenu annoncer après douze ans d’absence sa mort prochaine. Si le film avait divisé la critique, le plus passionnant des agaçants réalisateurs avait reçu en pleurs le Grand Prix du jury.

 

 

Ma-vie-de-courgette-webMa vie de courgette de Claude Barras avec Gaspard Schlatter, Sixtine Murat, Paulin Jaccoud,…
Sortie le 19 octobre 

Le petit garçon se nomme Icare mais il préfère qu’on l’ap- pelle Courgette, le surnom que lui avait donné sa mère avant qu’elle « monte au ciel ». Se retrouvant seul, Courgette doit faire l’apprentissage de sa nouvelle vie dans un foyer social au milieu d’autres gamins qui ont vécu des histoires aussi dures qu’ils sont tendres. Ecrit par Céline Sciamma, la réalisatrice de Tomboy, le film d’animation de Claude Barras avait bouleversé la croisette.

 

 

apnée-webApnée de Jean-Christophe Meurisse avec Céline Fuhrer, Thomas Scimeca
Sortie le 19 octobre 

La compagnie de théâtre barré Les chiens de Navarre passent pour la première fois sur grand écran avec une comédie burlesque présentée en séance spéciale à la semaine de la critique. L’histoire ? Un trouple (un couple à trois), insoumis et inadapté à la réalité économique et administrative, cherche à se marier et se lance dans un road trip à travers une France accablée. Il paraît que c’est tellement barge, libertaire et poétique qu’on en rit de plaisir…

 

 

Mademoiselle-webMademoiselle de Park Chan-Wook avec Kim Min-hee, Kim Tae-ri, Ha Jung-woo,…
Sortie le 2 novembre 

Sept ans après Thirst, Park Chan Wook, le réalisateur du culte Old Boy, faisait son grand retour à la compétition avec ce thriller éroti- co-lesbien sur fond de lutte des classes dans la Corée des années 30 occupée par le Japon. Un jeu de dupe sadique entre une riche héritière vivant recluse dans un immense manoir, sa fausse domestique coréenne, son oncle tyrannique et un escroc se faisant passer pour un comte japonais. Mais au final qui manipule qui ?

 

 

Tags :    

Articles en lien

Archives

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux