Charles Bradley – No time for dreaming

Charles Bradley No Times For Dreaming

© Droits Réservés

En 1962, quand sa sTmur l’emmène voir James Brown, Bradley est alors âgé de 14 ans. Aussitôt rentré chez lui, il commence à chanter comme le « parrain de la soul » et à copier ses gestes. C’est seulement après 30 ans de petits concerts et de petits boulots en tant que cuisinier qu’il sera repéré lors d’un concert par Gabriel Roth de Daptone records. Ce dernier le prend alors sous son aile, lui faisant enregistrer un album soul/funk en 2011, mais exactement comme on le faisait dans les 60′s. A l’écoute des premières mesures, la voix de Bradley nous rappelle tout de suite celle de James Brown. Dès lors, la magie opère…
Sortie le 25 janvier 2011.

Tags :    

Articles en lien

Archives

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux