Boyhood de Richard Linklater – Le favori des Oscars

Exit les blockbusters (Interstellar, Hobbit et compagnie), cette année le gagnant des oscars pourrait bien être le film indé Boyhood. Retour sur ce petit poucet devenu grand.

 Boyhood, le favori des oscars

Boyhood affiche

© Droits Réservés

En 2002, le réalisateur Richard Linklater se lance dans un projet fou : tourner un film sur 12 ans avec les mêmes comédiens à raison de quelques jours de tournage par an. Il faut dire que Linklater est un habitué des longs projets : sa trilogie Before racontait déjà sur la longueur, l’histoire d’un couple entre 1995 et 2013. Pour Boyhood, Linklater réussit à obtenir des producteurs un budget de 2,5 millions de dollars, c’est à dire peanuts au pays de l’oncle Sam. Boyhood, ambitieux dans son approche artistique, reste modeste en tant que chronique attachante sur le temps qui passe. On y suit, sur près de 3 heures, Mason (Ellar Coltrane, la révélation) de l’âge de 6 ans jusqu’à sa majorité vivant avec sa soeur et sa mère, séparée de son père. Boyhood séduit par son ton léger et gracieux. En s’inspirant de son acteur, Linklater a eu l’intelligence de ne pas faire de Mason, un new Forrest Gump capable de croiser, sur 12 ans, Obama, Steve Jobs et Ben Laden… Mason reste un garçon ordinaire, nous laissant ainsi mieux apprécier le film comme une odyssée de la vie entre petits riens et grandes décisions.

Boyhood

© Droits Réservés

A sa sortie, porté par le bouche à oreille, le film rencontre un joli succès et collectionne les récompenses à travers le monde. Boyhood est même l’un des favoris des Oscars avec 6 nominations.
Si Pataquès apprécie le film (avec quelques réserves sur sa longueur et un ton parfois trop politiquement correct), on reste toutefois plus sceptique sur la nécessité d’une suite comme le souhaitent les producteurs. Si on comprend l’envie de créer l’Tmuvre d’une vie, il ne faudrait pas non plus que Boyhood devienne un Truman show plus vrai que nature.

 

Tags :     ,

Articles en lien

Archives

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux