Bigre, Mélo Burlesque

Bigre

Après avoir cartonné à Paris, le succès populaire de Pierre Guillois débarque enfin près de chez vous.

Pour Pierre Guillois, co-auteur et metteur en scène, les intentions étaient claires : créer un mélo burlesque. « Le burlesque, c’est l’art de la catastrophe. Nous voulions raconter une histoire qui dégringole mais nous ne voulions pas mépriser ou se moquer. Si le rire est parfois cruel, c’est parce qu’il y a une vraie empathie pour ces personnages » dit-il. Ces personnages c’est deux hommes et une femme. Dans trois chambres de bonne, ils partagent un palier sans quitter leur petite solitude urbaine. Le premier (Jonathan Pinto-Rocha) dans son univers high tech est un peu maniaque, le second (Pierre guillois, lui-même) est bricolo bordélique tandis que la belle gaffeuse (Agathe L’Huillier) vit dans un univers rose bonbon. Dans une série de saynètes, les trois se croisent, s’aiment, se détestent avec « l’art de se prendre les pieds dans le tapis de l’existence » ce qui permet à Pierre Guillois d’inven- ter une épopée du quotidien « poétique, triviale et survoltée » qui s’affranchit des dialogues « pour mieux laisser parler les corps »dit-il. Selon lui, Bigre emprunte autant à l’humour potache d’un Mr Bean qu’aux cartoons ou aux circassiens pour les chutes. Mais si la pièce a su séduire le public avec plus de 200 dates, c’est aussi grâce à son quatrième personnage : le décor débordant d’effets techniques et pour qui « l’expression mécanique du rire prend tout son sens » détaille le metteur en scène. Une gouttière fragile, un poisson rouge dans son bocal, des toilettes capricieux : tout est prétexte à des gags tour à tour loufoques, tendres voire scatologiques (« la limite au trash qu’on s’est fixée pour que la pièce reste tout public » avoue Pierre Guillois). Donc si on résume, Bigre c’est des relations humaines compliquées, de la potacherie bricolée, de l’émotion, de la tendresse et un peu de pipi-caca. Et si c’était ça la solution au spleen hivernal ? 

Où ? Quand ?
Les 18 et 19 janvier – L’aire Libre – St Jacques de la Lande
Les 22 et 23 janvier – Ponts des arts – Cesson Sévigné

 

Articles en lien

Archives

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux