Alphabet city

L’agonie des années 80.

alphabet-city

© Droits réservés

« On dit rêver à, demanda Jude à Teddy, ou rêver de ? ».

Fils adoptif d’un couple de Hippies, Jude traîne son ennui dans une petite ville du Vermont avec son pote Teddy. Lorsque celui-ci décède d’une overdose, Jude s’enfonce dans la dépression et part à New York s’installer chez son père, dealer de weed. Il y retrouve Eliza, sa demi-soeur, fille de bonne famille paumée, présente le soir du drame et croise Johnny, le frère ainé de Teddy, tatoueur clandestin surnommé « Mr. Propre ». En sa compagnie, Jude s’initie au Straight Edge, un courant Punk Hardcore prônant l’abstinence (violence, alcool, sexe, drogue, viande). Au-delà de la musique, le mouvement lui permet de s’inventer une famille pour affronter son sentiment de culpabilité et trouver sa place dans une ville violente (drogue, gang, homophobie) et en pleine mutation (l’apparition du sida, la gentrification par les « bobos » d’Alphabet City, quartier des squatteurs du Lower East Side). Portrait réaliste et universel d’une jeunesse en quête d’identité, le premier roman d’Eleanor Henderson est aussi la photographie blafarde d’un New York underground dans une époque à l’agonie.
Alphabet city a été adapté au ciné avec Ethan Hawke et Emile Hirsch. Sortie prochainement.
 

de Eleanor Henderson
Editions 10/18
9,10 € – 496 pages

Articles en lien

Archives

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux