2014, l’année Scarlett Johansson

 

Du plus populaire au plus abstrait en passant par le meilleur de l’indé, 2014 restera comme l’année Scarlett Johansson.

Scarlette Johanson Lucy
En Février dernier, on avait jugé un peu précoce que l’actrice de Match Point soit honorée, à 29 ans, d’un césar d’honneur pour l’ensemble de sa carrière. Finalement, les césars n’ont jamais été aussi en avance sur leur temps car cette année qui mieux que Scarlett Johansson a réussit à incarner TOUS les cinémas? En 2014, la veuve noire d’Avenger a impressionné par sa capacité à se fondre dans tous les univers avec cette envie constante de se réincarner et s’impose finalement comme une grande actrice. La preuve par trois :

Scarlett Johansson Lucy
Dans Lucy, le grand fourre tout d’action/métaphysique de Besson, il n’y a pas grand chose à sauver de sa prestation. Cependant, si Lucy est un échec artistique, il est un vrai succès populaire qui impose un peu plus Scarlett en actrice « bankable ».

 

Scarlett Johansson Under the skin
Dans le film ovni, Under the skin, Scarlett se met à nue au propre comme au figuré en jouant un Alien à l’apparence humaine qui séduit et piège les hommes. Abscons mais fascinant, le film de Jonathan Glazer questionne le rapport aux apparences en s’aidant pleinement du statut d’icône sexy de l’actrice. Sous la peau de Scarlett il y a aussi une actrice qui prend des risques.

 

Her
Her de Spike Jonze réussit le comble de lui offrir le meilleur rôle de sa carrière et de ne jamais la montrer à l’écran puisque Scarlett y joue, dans un futur proche, la voix d’un logiciel dont tombe amoureux un émouvant Joaquim Phoenix (Two Lovers). Sa voix suave incarnant les contours imaginaires de l’amour idéal n’est pas étrangère au charme de ce conte post-moderne gracieux, drôle et mélancolique. Le meilleur film de 2014 pour Pataquès.

 
 

Tags :     ,

Articles en lien

Archives

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux